AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
NOUVEAU DESIGN + d'infos ici ♥️
GRAND TRI par rapport au rescencement et au trop-pleins de membres inactifs.
Si vous avez été supprimé par erreur vos fiches ne sont pas supprimés, ré-inscrivez !
Les maisons Serdaigles et Serpentards sont a privilégier !

Partagez | 
 

 Pálmey A. Delorbeby ♦ Un jour, je me suis réveillée marié à un ananas. Moche en plus, mais je l'aimais !

Aller en bas 
AuteurMessage
Pálmey A. Delorbeby

avatar

⚡ PAPERS : 41
⚡ POINTS : 5
⚡ ICI DEPUIS : 01/08/2011

MessageSujet: Pálmey A. Delorbeby ♦ Un jour, je me suis réveillée marié à un ananas. Moche en plus, mais je l'aimais !   Lun 1 Aoû - 10:56



pálmey ariel delorbedy

ALORS TU VOIS COMME TOUT SE MELE, ET DU CŒUR A TES LEVRES JE DEVIENS CE CASSE-TETE. DEJA QUE TU ME TRAITES COMME UN GRAND ENFANT. NOUS N'AVONS TROP RIEN A RISQUER, A PART NOS VIES QU'ON LAISSE DE COTE.





✖ Poufsouffle ✖ 17 ans ✖ septième année ✖ célibataire ✖ anglaise et russe ✖



MOI, JE SUIS PAS SUPERMAN, MAIS UN SORCIER !

« Bonjour Madame Delorbeby. Parlez nous un peu de votre jeune Pálmey »« Bonjour cher monsieur. Oh ma petite Pálmey, elle est extraordinaire. Même si ce n'est pas ma fille je l'aime énormément. C'est vrai qu'elle a de bons résultats à Poudlard mais elle ne travaille pas pour autant. Non, elle passe la plupart de son temps avec ses amis. Il faut dire qu'elle en a beaucoup. Ça ne m'étonne pas plus que cela. Elle est tellement drôle et pleine de joie de vie ! Par contre, elle change vite d'humeur, c'est peut être pour ça qu'elle a quelques ennemis mais je n'ai pas entendu parler de grandes disputes pour le moment. Elle est très rancunière et un peu arrogante quand même. Elle est très énergétique. J'ai bien essayé de la mettre dans un sport quelconque pour qu'elle se défoule.... mais rien ne lui plait. Elle s'intéresse de plus en plus au quidditch. J'espère qu'elle intégrera bientôt l'équipe de sa maison.»« Maman ! Des lutins m'ont encore volé mes chaussettes ! »« Ah oui et Pálmey est excentrique ce qui la rend imprévisible ! Je reviens je crois qu'elle a perdu quelque chose. »


Pálmey s'installa à son bureau. Une plume à la main, elle regarda le bout de papier qui était devant elle. Elle laissa échapper un soupir et commença à répondre aux questions. C'était toujours pareil en début d'année. Chaque professeur voulait plus de renseignements sur eux. " Je suis née le 15 décembre 2000 en Russie. Je suis célibataire pour le moment. Ce qui ne m'empêche pas d'apprécier la compagnie des garçons quelques fois. Je ne sais pas trop encore ce que je veux faire. Je ne m'imagine pas dans le sport mais plus dans le médical ou dans l'administratifs. Mon patronus est une biche. Ce bel animal inoffensif. Ce que je déteste par dessus tout ? Je sais, c'est bête, mais j'aime pas les araignées. Voila mon épouventard, je n'aime pas du tout ses petites bêtes aux pattes velus. Je n'ai pas d'animal de compagnie. Pour finir ma baguette est faite en bois de rose, elle mesure 23 cm et contient un cheveux de vélane. Elle est moyennement souple."


un petite séance avec Rita Skeeter



Que pensez-vous de l'arrivée d'une nouvelle directrice à la tête de Hogwarts, Isobel Pickleweed ? ➽ Je pense que c'est une bonne chose. Certes, elle est jeune mais elle a l'air décidé à faire ses preuves. On verra avec le temps.
Etes-vous au courant de l'assassinat de Caroline Williams et de l'agression de Victoire Weasley à Hogwarts, il y a quelques temps ? Quel est votre avis sur cette sombre affaire ? ➽ Ah bon, une agression ? Malheur ! Je n'étais pas au courant. Je n'ai pas vraiment réfléchis à la question mais c'est quelque chose d'horrible. Espérons que ça n'arrive plus.
Avez-vous une idée sur l'identité du tueur ? ➽ Nan, je n'ai aucune idée. J'espère qu'il sera vite arrêté. Imaginez, je suis peut être sa prochaine victime ?!
Comme on est curieux, on désir connaître le pire souvenir que vous ayez ? ➽ Mon pire souvenir ? Je ne sais pas trop. Peut être le jour où j'ai appris que j'étais adoptée. (voir histoire plus bas)
Et votre meilleur souvenir ? ➽ Mon meilleure souvenir est certainement mon arrivé à Poudlard !
La valeur du sang n'est plus à l'actualité depuis la chute de Tom Jedusor il y a vingt ans, cependant, qu'en pensez-vous ? ➽ Pour moi, il n'y aucune différence entre les sangs. Etant moi même une sang mêlé.
Dernière question, qu'envisagez-vous de faire d'ici plusieurs années sur le plan professionnel ? ➽ Oulalal ! Je ne sais pas encore. Je vis dans le moment présent pour le moment.


PATACITROUILLE OU BIEREAUBEURRE

Une petite partie rapide pour voir comment ton super petit sorcier va réagir. Réponds par un mot ou un peu plus à chaque chose demandée en rapport au monde magique et à comment ton sorcier voit les choses !

une créature ✖ Lycorne
une potion ✖ Véritaserum
une friandise ✖ Dragées surprises de Bertie Crochue
un sortilège d'attaque ✖ Expedimenta
un mangemort ✖ Bellatrix Lestrange
un objet magique ✖ Lorgnospectres

un moyen de transport magique ✖ Tapis volant
une relique de la mort ✖ Cape d'invisibilité
un sorcier célèbre ✖ Luna Lovegood
un livre ✖ Histoire de la magie
un lieu magique ✖ Poudlard
une boutique au chemin de traverse ✖ Honeydukesi



retire ton masque, mangemort !



PSEUDO ✖Elo'.
AGE ✖ 16 ans
CELEBRITE ✖ Bonnie Wright.
TON AVIS SUR F.W ✖Je le trouve très jolie !
DISPONIBILITE ✖ Hors vacances, seulement le mercredi et le week-end.
COMMENT AS-TU TRANSPLANE ICI ✖ Partenariat avec Dissendium
AUTRE CHOSE ✖ J'espère me plaire ici.





Dernière édition par Pálmey A. Delorbeby le Mer 3 Aoû - 13:24, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pálmey A. Delorbeby

avatar

⚡ PAPERS : 41
⚡ POINTS : 5
⚡ ICI DEPUIS : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Pálmey A. Delorbeby ♦ Un jour, je me suis réveillée marié à un ananas. Moche en plus, mais je l'aimais !   Lun 1 Aoû - 10:57



pálmey ariel delorbedy

citation




PROLOGUE




« Noooon ! » Un cri déchira le silence de cette nuit d'hiver. Le ciel était gris parsemé de nuage noir. Un souffle glacial balaya les quelques feuilles près de la porte d'entrée. La lune projetait quelques rayons de lumières à travers la fenêtre d'une salle occupée. Une jeune fille était assise dans un fauteuil en larme. Sa bouche était ouverte et elle tremblait. Des sanglots incontrôlables secouaient ses épaules. Deux personnes lui faisaient face.« C'est pour ton bien, ma chérie ! Tu es trop jeune. Tu verras plus tard tu seras contente d'avoir pris cette décision. »Un nouveau sanglot pris la jeune fille. Elle l'étouffa en reniflant dans un mouchoir. La femme qui lui faisait face s'avança et s'accroupit devant elle. Elle pris les quelques mèches de cheveux qui l'empêchaientde voir les traits de sa fille et les mit derrière son oreille. Elles se regardèrent dans les yeux un moment. « Maman, je ne veux pas l'abandonner. » dit la jeune fille en caressant son ventre rebondi. « Olympe, tu es trop jeune pour t'occuper d'un enfant. Il sera mieux dans une autre famille. » Olympe attrapa une goutte qui perlait sur son visage et la regarda. « Mais je peux très bien arrêter mes études. Je veux le garder ! » « Non et ce n'est pas discutable ». Cette voix grave ne s'était pas fait entendre depuis l'annonce. Olympe sursauta. Elle regarda son père en l'implorant. Mais il n'eu aucun effet dans le regard grave de l'homme. Une plainte malheureuse s'échappa des dents de la jeune femme. Elle sentait son coeur se déchirer et ses entrailles lui faisaient mal.C'étaient comme si tout au fond d'elle était détruit. Puis, elle se contracta et un deuxième coup lui tapa à l'intérieur du ventre. « Non, pas tout de suite mon chéri. Reste encore. Laisse-moi profiter de ta présence encore quelques jours. » Supplia-t-elle intérieurement au petit être qui déchirait ses entrailles. Mais les coups se firent plus présents. Un nouveau cri retentit.

Olympe était allongé. Elle pleurait toujours. Elle cria et, dans un dernier effort, poussa. Un petit pleure d'enfant remplit la salle. Olympe eut un pincement au coeur. « Je veux voir mon bébé. Laissez-moi le voir ! » Cria-t-elle. Sa mère s'avança, tenant dans ses bras une petite poupée. Elle l'a posa sur le torse de la jeune mère. Celle-ci caressa la petite tête blonde qui se reposait sur elle. « C'est une fille.» lui appris sa mère. « Je l'appellerais Pálmey et elle s'appellera comme ça pour toujours. » Elle regarda sa progéniture avec plein d'amour. Elle aurait voulu que le temps s'arrête qu'elle puisse rester avec Pálmey, sa fille, pour l'éternité. La petite fille quand à elle ne se rendait pas compte que ce serait surement la dernière fois qu'elle verrait sa mère biologique. Elles restèrent l'une auprès de l'autre quelques instants encore. Puis le père de la jeune femme pris l'enfant. Olympe essaya de le reprendre, en vain. Elle laissa échapper un dernier cri, ce qui provoqua les pleures de la petite Pálina. L'homme était déjà habillé d'une cape. Il enveloppa la petite dans trois couvertures après lui avoir mis des vêtements. Puis, il transplana devant un Manoir. Une pancarte indiquait : « Le Manoir des Delorbedy ». Il traversa la cour jusqu'à la porte. Il toqua avec force. Madame Delorbedy lui ouvrit. C'était une grande femme avec des cheveux noirs. Un petit garçon était accroché à sa robe. « L'enfant est arrivé plus vite que prévue. C'est une fille. Ma fille lui a donné le nom de Pálmey, mais vous pouvez le changer si vous le désirez. » « Non, Pálmey me plait très bien comme prénom. Comme cela elle gardera quand même un lien avec sa mère. » « Si vous le voulez. Prenez soin de cette petite. » Dit-il en s'inclinant. Puis il partit . Madame Delorbedy se retourna et présenta à son fils sa nouvelle petite soeur. Pendant ce temps, Olympe était seule sur son lit. Elle se sentait vide, comme morte.


CHAPITRE 1



La jeune Pálmey coloriait tranquillement dans le salon. Elle était allongée par terre. Ses longs cheveux roux tombaient sur sa feuille. Elle balançait ses jambes dans les airs. Elle était concentrée et tirait la langue. Après quelques minutes, elle releva la tête et regarda fièrement son dessin. Elle s'accroupit. Puis regarda autour d'elle, cherchant sa mère des yeux. Son regard s'arrêta sur un petit garçon de dos. Il avait des cheveux bruns en bataille. Il était tourné vers la fenêtre et regardait la tempête qu'il y avait dehors. Les branches s'agitaient dans une danse folle et des feuilles volaient formant un tourbillon. Pálmey s'était complètement relevée et observait, intrigué, cet inconnu. Ce dernier se retourna et elle put voir son visage. Il était très mignon. Ses yeux avaient une couleur bleue foncé comme la mer lors d'une tempête. Il la regardait étrangement. Ce regard provoqua un frisson le long de la colonne vertébrale de la jeune rousse. Elle s'avança encore un peu jusqu'à être un mètre de lui. Il était un peu plus grand qu'elle, mais il semblait avoir le même âge que Pálmey. « Salut Pál ! » La jeune fille fut surprise. Elle n'avait jamais vu ce garçon, mais lui l'appelait déjà par son surnom. Il lui souriait. « Comment tu t'appelles ? Et pourquoi es-tu ici ? » demanda timidement la rousse. Elle le regardait d'un air curieux. Quant à lui, il souriait. « Moi, je m'appelle Lysandre. Et j'ai senti que tu t'ennuyais donc je suis venu te voir. » Le regard de la petite fille s'illumina. « C'est vrai ? Tu veux bien jouer avec moi ? Mon frère est parti avec papa et je suis toute seule. » dit-elle tristement. Elle lui lança un regard suppliant. Un grand sourire apparut sur le joli visage angélique du garçon.« Bien sûr ! Je suis venu exprès pour toi ! Je m'ennuyais aussi. On joue à cache-cache ? »« Oh oui ! C'est toi qui compte. » Et Pálmey couru vite se cacher. Elle passa à toute vitesse dans la cuisine sous le regard surpris de sa mère. Son petit cristallin résonnait dans le silence de ce grand manoir. Elle monta vite les escaliers et rentra dans la chambre de son frère. Elle essaya de trouver une place dans son armoire, mais il y avait trop de vêtements. Puis elle s'accroupit et se cacha sous le lit. Elle poussa tous les jouets qui s'y trouvaient. Et elle attendit, impatiente. « Cent ! J'arrive ! » Le sourire de la petite rousse s'agrandit encore et elle mit la main devant sa bouche pour ne pas laisser échapper un rire qui la trairais. Puis, elle entendit des pas provenant de l'escalier. Il se dirigeait maintenant vers sa chambre puis dans la salle de bain. Enfin, elle put apercevoir les pieds de son ami rentrer dans la chambre d’Ezéchiel, son frère. Il ouvra d'abord les portes du placard puis regarda sous le bureau. Il s'accroupit et Pálmey put voir sa tête. Elle laissa échapper un rire et sorti de sa cachette. « Essaye de m'attraper ! » Et elle se remit à courir, Lysandre sur ses pas. Elle riait comme une petite folle et ne regardait pas où elle allait. Tout à coup, elle percuta quelque chose ou plutôt quelqu'un. Après avoir reculé de trois pas, elle releva la tête et découvrit son frère. « Alors, Pál, pourquoi tu rigoles comme ça ? » demanda-t-il tout sourire. « Je joue avec mon nouveau copain ! » « Ah et il est où ? J'aimerais bien jouer avec vous. » Il regarda par-dessus l'épaule de sa petite soeur, mais ne vit personne. « Il doit être resté dans ta chambre. Je vais le chercher. Lysandre ! » La rousse rebroussa chemin et entra dans la chambre de son frère. « Lysandre ?! Voilà, mon frère. Lysandre ? » Elle regarda partout dans la chambre, mais ne vit personne. Elle aperçut du coin de l'oeil un oiseau sortir par la fenêtre. Les larmes lui montaient aux yeux. Son frère était derrière elle et s'accroupit, l'obligeant à le regarder dans les yeux.

« On joue à cache-cache ? C'est toi le loup. Tu compte jusqu’à trente ! » Et elle partit en courant dans les escaliers, les pans de sa jupe traînant derrière elle. Elle ouvrit une grande porte et arriva dans un endroit qu'elle n'avait jamais vu. Son père ne l’avait jamais emmené ici. La pièce contenait un grand bureau et des étagères recouvertes de livres de tous genres confondus. Elle décida de s'y cacher. Elle vit une grande armoire et rentra à l'intérieur. Elle la laissa entre-ouverte pour laisser un filet de lumière rentrer. Elle s'assit contre le fond de l'armoir et attendit patiemment. Elle avait le sourire aux lèvres, heureuse d'avoir trouver une cachette introuvable. Après un quart d'heure d'attente, la porte s'ouvrit. Ezékiel rentra, regardant autour de lui pour voir si il n'y avait pas de grande personne. Il remarqua la porte entrebailler et se dirigea vers celle-ci. Quand il y arriva, des bruits de pas approchèrent. Pálmey le tira et ils se cachèrent tout les deux. « Je vous en prie. Rentrez, nous serons mieux ici pour parler. ». Jake Delorbeby , le père des petits, rentra dans la pièce suivie d'une femme blonde. Indiana Delorbeby arriva quelques secondes plus tard.« Je n'ai pas vu les enfants, ils doivent surement jouer dans le grenier comme d'habitude. » dit-elle à son mari. Pálmey allait échapper un rire, mais son frère mit sa main devant sa bouche. Elle le regarda avec des yeux ronds et son frère lui fit comprendre qu'elle ne devait pas dire un mot. Ezékiel savait très bien qu'ils ne devraient pas se trouver dans cette armoire. Qu'ils n'auraient jamais du voir ce qui allait se passer... « Très bien. » commença Jake « On vous écoute, mademoiselle.» Il se tourna vers la jeune femme blonde qui lui faisait face. Elle était grande et ne devais avoir que vingt-cinq ans tout au plus. « J'ai une requête à vous demander. ». La famille Delorbeby se regarda craignant le pire. « Il y a quelques années, j'ai attendu un enfant. J'étais très jeune. » Elle baissa la tête, un peu gênée. Elle jouait avec ses mains, nerveuse. Mme Delorbeby s'assit dans un grand fauteuil, elle avait compris. Elle espérait au fond d'elle que ce n'était pas ça. « A cette même période, vous avez reçu un cadeau. Le plus merveilleux des cadeaux qui soient. Un cadeau que j'aurais voulu garder avec moi...» On devinait les larmes qui coulaient sur son magnifique visage d'ange. « Je m'appelle Olympe et je suis la mère de Pálmey.» dit-elle en relevant la tête. « Je ne suis pas venue ici pour la reprendre. Je sais qu'elle est aimée ici et qu'elle est bien. Mais je voudrais tellement la rencontrer.»Mr Delorbeby réfléchissait. Il alla discuter avec sa femme. « Pour le moment, nous ne sommes pas près à ce que notre fille apprenne son adoption. Nous sommes navrés. Nous vous promettons que nous vous préviendrons dès qu'elle le saura.» Olympe reteint ses larmes, c'était un deuxième drame pour elle. Les adultes sortirent de la pièce. Les enfants restèrent stoïques. « Alors Maman n'est pas ma vrai maman ? » Ezékiel tourna sa tête vers la jeune fille qu'il considérait comme sa soeur et rien d'autre. Des lueurs de tristesse se lisaient dans ses yeux et il prit la petite Pálmey dans ses bras. Ils sortirent de leur cachette et Ezékiel emmena sa petite soeur dans sa chambre. Pálmey garda se lourd secret en elle jusqu'au moment où elle serait prête à apprendre la vérité.

CHAPITRE 2


Pálmey était assise sur son lit. La fenêtre était ouverte et elle pouvait entendre le chant des oiseaux. Il faisait de plus en plus chaud. L'été arrivait à grands pas. Elle releva la tête et regarda le jeune homme qui était assise a côté d'elle. Plus il grandissait, plus il était beau. Lysandre venait la voir de moins en moins souvent, mais dès qu'il était là, c'était un grand moment de joie. Il arrivait souvent au moment où la rousse se sentait le plus triste et solitaire. Il lui remontait le morale. « Lys', je ne sais pas quoi faire. » Elle soupira. Le jeune homme ramena une mèche de cheveux derrière l'oreille de la jeune femme, tout en lui caressant la joue. Cette dernière eut un frisson et elle sentit ses pommettes rougir. Elle se ressaisit tout de suite. « Je me doute bien que ça ne doit pas être facile... Mais as-tu envie de la connaitre ? » Elle baissa légèrement la tête. Elle réfléchissait. « Je ne sais pas trop, d'un côté oui mais... J'ai peur. Peur qu'elle me rejette ou bien qu'elle me trouve indigne d'elle. » « Pourquoi penserait-elle ça ? Tu es une fille super, drôle et tout le monde t'adore. » « Oui, peut être. » Un sourire timide se dessina sur ses lèvres. Elle aimait tellement qu'il soit près d'elle. Il lui faisait tellement de bien. Au lycée, elle était sortie avec beaucoup de garçons, mais aucun ne la comprenait autant que lui. « J'oubliais joyeux anniversaire ma belle. »« J'ai cru que tu avais oublié. » Elle avait atteint ses quinze ans. « Comment le pourrais-je ? » dit-il en souriant. « Tiens, voilà mon cadeau pour pas que tu m'oublies et que tu penses à moi. » Il lui tendit un paquet, elle le défit. Ses yeux s'émerveillèrent devant un magnifique collier en forme de L. Il était en or blanc. Il l'embrassa sur la joue et partie. Le cœur de Palmey se sera. Elle avait presque les larmes aux yeux. Elle s’allongea et pensa longuement. Et elle était décidé, elle voulait connaitre sa mère biologique. Elle était en bas des escaliers quand elle appela ses parents. Ils s'assirent tous les trois dans le salon. Son frère Ezékiel derrière elle. « Il y a neuf ans, je jouais avec Ezékiel à cache » commença-t-elle. « Je me suis donc caché dans une armoire. Celle du bureau de papa. » Les adultes se regardèrent.« A peine Ezék' m'avait trouvé que vous êtes rentrés accompagner d'une jeune femme qui prétendais être ma mère. Et je pense que maintenant j'ai atteint l'âge de savoir la vérité. » Elle regarda ses parents dans le blanc des yeux. Madame Delorbeby pressa la main de son mari pour l'encourager. « Oui, Pálmey. En effet nous t'avons adopté et cette femme est ta mère biologique. Nous ne savions pas comment te le dire. Excuse nous ma chérie. » « Mais...mais pourquoi ? Pourquoi m'a-t-elle abandonné ? » dit-elle se retenant de pleurer. Sa mère s'approcha et la serra contre elle. « Quand ta mère est tombée enceinte, elle avait ton âge. Ses parents ne voulaient pas qu'elle garde le bébé car elle était trop jeune et ... » Elle s'arrêta et regarda son mari. Celui-ci lui fit signe de continuer. « De notre coté, après avoir eu Ezékiel, nous avons essayé d'avoir un autre enfant. Nous voulions un frère ou une sœur pour lui. Et puis un homme est venu nous voir un jour et nous a proposé de t'adopter quand tu serais née. Bien entendu, nous avons acceptez et nous étions très heureux. » Elle embrassa la jeune fille qu'elle considérait comme sa propre fille. « Ne nous en veux pas Pálmey. Nous ne voulions pas te faire de mal. »« Je ne vous en veux pas... Mais j'aimerais rencontrer cette... ma mère. » Indiana regarda sa fille, légèrement effrayée. Elle ne voulait pas la perdre, pas maintenant mais elle n'avait en aucun cas le droit de l'empêcher de voir sa mère biologique. « Euh, oui. Je dois avoir son numéro quelque part. Elle nous l'avait laissé la dernière fois.» Elle alla chercher dans un des tiroirs et revient quelques minutes plus tard avec un bout de papier qu'elle tendit à Pálmey. Cette dernière l'embrassa et lui dit : « Ne t'inquiète pas, pour moi tu resteras la seule et l'unique mère que j'aime plus que tout. » Elle embrassa son père et monta dans sa chambre. Elle passa toute la journée près du téléphone. Elle ne se décida appelé quelques jours plus tard. Mais il sonna dans le vide la première fois. La deuxième fois, une personne décrocha lui apprenant que sa mère n'habitait plus ici et qu'elle avait quitté la Russie. Elle rajouta qu'elle s'était installée à Londres.

La jeune fille était de retour à Poudlard pour sa spetième année. Pálmey ouvrit les portes de la grande salle, un sourire aux lèvres. Le soleil du petit matin éclairait déjà une bonne partie des tables. Celles-ci étaient remplies de bonnes choses à manger. Notamment de gaufres, pancakes, porridge, chocolat et bien d’autres choses encore. La rousse se dirigea vers la table de sa maison où la plupart de ses amis étaient déjà attablés. Elle avança en sautillant. Ce matin, elle était particulièrement de bonne humeur. Elle ne savait pas pourquoi mais de toute façon Pálmey n’avait jamais de raison valable d’être heureuse la plus part du temps. C’était dans sa nature. Ce petit bout de femme pouvait s’émerveillé sur n’importe quoi. Justement hier soir, pendant une soirée entre Poufsouffle, elle s’était enthousiasmé sur une chips qui avait une forme mignonne et après quelques verres, elle avait vu un âne volé. Quoiqu’elle n’avait pas besoin de boire pour voir de telle chose. Arrivé à la table, elle s'assit près d'une de ses nouvelles amies. Elle se servit une gaufre avec une tonne de chocolat. «Eh bien, pourquoi vous faites cette tête ? On dirait que vous avez vu un cadavre. » dit-elle à ses camarades. «En même temps, on a pas dormit beaucoup. Mais toi par contre, t'as une bonne mine. » lui répondit Joseph, le garçon avec qui elle avait danser toute la nuit. Elle allait se rappeler longtemps de cette soirée. « En plus, on commence pas par un super cours... » La jeune femme approuva d'un mouvement de tête. Elle engouffra son petit déjeuner en une bouchée. C'était un de ses talents. Elle arrivait à mettre dans minuscule bouche une tonne de nourritures. Elle engouffra encore un pancake et abandonna ses amis. «Je vous laisse. On se revoit tout à l'heure » leur dit-elle en souriant. Elle prit une pomme et partit en direction du parc. Elle commença à longer le lac en croquant sa pomme. Jusqu’à ce qu'elle croise un jeune. N'en croyant pas ses yeux, elle faillit laisser tomber fruit. « Lysandre ? C'est bien toi ? » «Et oui, Pal ! C'est bien moi ! » «Mon dieu, j'y crois pas ! C'est pas possible. » dit-elle en lui sautant dans les bras. «Bouge pas ! Je vais chercher mon frère. Il me croyait pas quand je lui disait que tu existais. » «D'accord. » lui répondit-il en voyant sa mine réjouit. Pálmey partit en courant. Elle chercha Ezéckiel pendant cinq bonnes minutes et le trouva dans les escalier en compagnie de ses amis. Elle s’empara de sa main. « Ezéck', vient vite ! Je vais te prouver que je ne délirais pas ! Lysandre existe bien ! » « Quoi ?! Tu veux dire qu'il est à Poudlard ? » « Oui ! Viens, il nous attend dans le parc. » Le jeune homme suivit sa soeur. Ils descendirent les marches quatre à quatre. Elle reprit la main de son frère et l'entraîna à sa suite. Lysandre les attendait sous un arbre. « Ezéckiel, j'ai le plaisir de te présenter Lysandre. » « Bonjour. » le salua le meilleur ami de la rousse. « Alors comme ça, je vois enfin ce mystérieux Lysandre. Enchanté. » « De même. » « Mais comment se fait-il qu'on ne te voit que maintenant à Poudlard ? » « Mon père faisait mon éducation magique à la maison. Maintenant que je suis majeur, j'ai décidé de me prendre en main et de venir à Poudlard pour la fin de mes études. » Les trois jeunes gens s'installèrent dans l'herbe et commencèrent à parler. Pálmey était heureuse. Elle avait enfin la preuve qu'elle n'était pas folle et qu'elle n'avait pas d'ami imaginaire. Mais il restait encore des mystères autour de Lysandre. Comment arrivait-il à se volatiliser d'un coup ? Et surtout, pourquoi, quand il venait chez la jeune femme, était-elle la seule à l'avoir vu ? Pálmey se promit de résoudre ses énigmes.




[/color]
[justify]


Dernière édition par Pálmey A. Delorbeby le Lun 1 Aoû - 20:25, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose H. Weasley

GRYFFINDOR ⚡ sixième année
shallow admin ღ


avatar

⚡ PAPERS : 482
⚡ POINTS : 135
⚡ ICI DEPUIS : 20/06/2011

MessageSujet: Re: Pálmey A. Delorbeby ♦ Un jour, je me suis réveillée marié à un ananas. Moche en plus, mais je l'aimais !   Lun 1 Aoû - 10:58

    PUTAIN UNE BONNIE !!!!!! I love you
    J'avoue que je commençais à desesperer !
    Bienvenue ma jolie
    Je te souhaite bon courage pour ta fiche, on est là si besoin

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


ROSE H. WEASLEY △ I WAS YOUNGER THEN
i had nothing to spend but time on you but it made me love more. Do what you said the words she said left out over unto the sky where i'll soon fly and he took the time to believe in to believe in what he said.. And he made me love he made me love he made me love more. Rose & Scorpius ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emric B. Gray

SLYTHERINdixième année Plus petit kiki que Tobi


avatar

⚡ PAPERS : 143
⚡ POINTS : 13
⚡ ICI DEPUIS : 30/06/2011

MessageSujet: Re: Pálmey A. Delorbeby ♦ Un jour, je me suis réveillée marié à un ananas. Moche en plus, mais je l'aimais !   Lun 1 Aoû - 11:06

    Héhé tu vas faire des heureux !
    Bienvenue et bonne chance pour ta fiche Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pálmey A. Delorbeby

avatar

⚡ PAPERS : 41
⚡ POINTS : 5
⚡ ICI DEPUIS : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Pálmey A. Delorbeby ♦ Un jour, je me suis réveillée marié à un ananas. Moche en plus, mais je l'aimais !   Lun 1 Aoû - 11:09

Merci à tous les deux !
Vous êtes beaux, j'adore vos avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias E. Gray

Tσъу ×× Fondateur
Playmate à gros kiki.


avatar

⚡ PAPERS : 979
⚡ POINTS : 294
⚡ ICI DEPUIS : 19/06/2011

MessageSujet: Re: Pálmey A. Delorbeby ♦ Un jour, je me suis réveillée marié à un ananas. Moche en plus, mais je l'aimais !   Lun 1 Aoû - 11:16

    UNE BELLE BONNIE
    Bienvenue Smile
    très bon choix d'avatar !
    Bonne chance pour ta fiche
    Si tu as des questions, embête le staff sans hésitation !

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. Mégara Andrews
MégaraYou invading my mind
avatar

⚡ PAPERS : 176
⚡ POINTS : 17
⚡ ICI DEPUIS : 20/07/2011
⚡ AGE : 23

MessageSujet: Re: Pálmey A. Delorbeby ♦ Un jour, je me suis réveillée marié à un ananas. Moche en plus, mais je l'aimais !   Lun 1 Aoû - 11:23

Annnh la jolie Bonnie
Bienvenue sur FW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billie McArthur

Billie ♥ She can turn herself into a bitch

avatar

⚡ PAPERS : 399
⚡ POINTS : 57
⚡ ICI DEPUIS : 28/06/2011

MessageSujet: Re: Pálmey A. Delorbeby ♦ Un jour, je me suis réveillée marié à un ananas. Moche en plus, mais je l'aimais !   Lun 1 Aoû - 11:54

    Oh Bonnie, qu'est-ce qu'elle est belle.

    En tout cas bienvenue et bonne chance pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eathenial L. Woodhouse

GRYFFINDOR ⚡ huitième année


avatar

⚡ PAPERS : 319
⚡ POINTS : 12
⚡ ICI DEPUIS : 28/06/2011

MessageSujet: Re: Pálmey A. Delorbeby ♦ Un jour, je me suis réveillée marié à un ananas. Moche en plus, mais je l'aimais !   Lun 1 Aoû - 12:14

Bienvenue.
Amuse-toi bien parmi nous. I love you

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

    the whole day through, just an old sweet song ; song of you comes as sweet and clear as moonlight through the pines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pálmey A. Delorbeby

avatar

⚡ PAPERS : 41
⚡ POINTS : 5
⚡ ICI DEPUIS : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Pálmey A. Delorbeby ♦ Un jour, je me suis réveillée marié à un ananas. Moche en plus, mais je l'aimais !   Lun 1 Aoû - 13:36

Merci à tous
Quel acceuil ! Je suis contente que mon avatar vous plaise ! Maintenant, on va voir si c'est pareil pour le personnage
Je vais le plus vite possible pour ma fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Landry S. Lawford

RAVENCLAW ⚡ huitième année


avatar

⚡ PAPERS : 56
⚡ POINTS : 8
⚡ ICI DEPUIS : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Pálmey A. Delorbeby ♦ Un jour, je me suis réveillée marié à un ananas. Moche en plus, mais je l'aimais !   Lun 1 Aoû - 17:06

    Bienvenue & bon courage pour la fin de ta fiche. (:
    Je plussoie, bon choix d'avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pálmey A. Delorbeby

avatar

⚡ PAPERS : 41
⚡ POINTS : 5
⚡ ICI DEPUIS : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Pálmey A. Delorbeby ♦ Un jour, je me suis réveillée marié à un ananas. Moche en plus, mais je l'aimais !   Lun 1 Aoû - 20:26

Merci à tous les deux !
Vous êtes beaux vous aussi
Je crois que j'ai fini ma fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pálmey A. Delorbeby

avatar

⚡ PAPERS : 41
⚡ POINTS : 5
⚡ ICI DEPUIS : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Pálmey A. Delorbeby ♦ Un jour, je me suis réveillée marié à un ananas. Moche en plus, mais je l'aimais !   Mar 2 Aoû - 11:11

Oh merci !
Mais est-ce que c'est normal que je n'ai pas mon nom à la couleur de ma maison ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ted H. Lupin

avatar

⚡ PAPERS : 131
⚡ POINTS : 21
⚡ ICI DEPUIS : 20/07/2011

MessageSujet: Re: Pálmey A. Delorbeby ♦ Un jour, je me suis réveillée marié à un ananas. Moche en plus, mais je l'aimais !   Mar 2 Aoû - 17:31

Ouh la belle Bonnie, bienvenue sur le fo I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pálmey A. Delorbeby

avatar

⚡ PAPERS : 41
⚡ POINTS : 5
⚡ ICI DEPUIS : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Pálmey A. Delorbeby ♦ Un jour, je me suis réveillée marié à un ananas. Moche en plus, mais je l'aimais !   Mar 2 Aoû - 18:03

Ah d'accord James Wink
Merci Ted :DD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pálmey A. Delorbeby ♦ Un jour, je me suis réveillée marié à un ananas. Moche en plus, mais je l'aimais !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pálmey A. Delorbeby ♦ Un jour, je me suis réveillée marié à un ananas. Moche en plus, mais je l'aimais !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Boulet un jour, boulet toujours ? :O
» Séjour dans le Piémont: des idées?
» morceau du jour
» Arrêté du Jour de Marché
» Dicton du jour !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LA CEREMONIE :: PLATEFORM 9 ¾ :: TO LONDON FROM HOGWARTS !-
Sauter vers: