AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
NOUVEAU DESIGN + d'infos ici ♥️
GRAND TRI par rapport au rescencement et au trop-pleins de membres inactifs.
Si vous avez été supprimé par erreur vos fiches ne sont pas supprimés, ré-inscrivez !
Les maisons Serdaigles et Serpentards sont a privilégier !

Partagez | 
 

 Nate † Là dans le ciel, dis moi ce que tu vois.

Aller en bas 
AuteurMessage
Nathanaël O'Donnell

Nate ♕ Le prince déchu
Freyä's dc


Nathanaël O'Donnell

⚡ PAPERS : 50
⚡ POINTS : 7
⚡ ICI DEPUIS : 29/06/2011

MessageSujet: Nate † Là dans le ciel, dis moi ce que tu vois.   Mer 29 Juin - 21:00

Nathanaël James O'Donnell

Ft Chace Crawford ⚡
ÂGE ⚡ 19 ans DATE ET LIEU DE NAISSANCE ⚡ 15 Septembre, Dublin MAISON ⚡ Slytherin NATIONALITÉ ⚡ Irlandaise STATUT SOCIAL ⚡ célibataire ANNEE D'ÉTUDE ⚡ çème année PATRONUS ⚡ écrire ici SANG ⚡ Pur ÉTUDES ATTENDUES ⚡ potions CREDIT ⚡ Tumblr


Ton histoire extraordinaire.



CHAPTER ONE . « J'ai vu ton monde, de mes propres yeux »



« Tu es sur mon chemin sale de sang de bourbe ! »

L'adolescente se retourna, âgée d'environ 15 ans, elle avait une longue chevelure brune qui lui tombait dans le dos et de grands yeux couleur bleus. Elle plongea son regard d'eau dans celui du garçon, le foudroyant de ses prunelles azurées. La remarque acerbe du garçon l'avait blessée mais elle préférait cacher celle-ci derrière sa colère, aussi puissante que celle d'une tempête. Et, même en l'observant de près, il était presque impossible de déceler l'émotion provoquée par l'insulte, si ce n'était par le léger tremblement de sa lèvre, presque imperceptible. Un sourire se dessina sur les lèvres du jeune homme. Il avait deviné à la réaction vive de la brune que son insulte avait fait mouche. Et c'était précisément l'effet recherché. Il haussa un sourcil arrogant qui fit trembler la jeune fille de fureur.

« - Tu es un être méprisable O'Donnell, cruel et sans pitié, et crois moi cela ne t'apportera rien. Ce plaisir que t'apporte cette attitude aujourd'hui se retournera contre toi !
- Si tu le dis Henley seulement moi je ne fait pas honte à la fonction même de sorcier. »


O'Donnell avait prononcé ces mots d'un ton détaché, comme si ces mots lui semblaient normaux. Il continuait de fixer l'adolescente, une lueur cruelle animant son regard. Le visage de la jeune fille se crispa, son regard se mit à briller à cause des larmes de colères qu'elle tentait de retenir. Elle fit un pas vers le garçon, bouillante de colère, les poings fermés. Elle était prête à le frapper, à le mutiler, à le tuer même ! A cet instant elle n'était plus l'adolescente timide et réservée, mais une femme bafouée, humiliée. Jamais Lily-Rose n'avait haï quelqu'un comme elle le haïssait. Jamais elle n'avait ressenti l'envie de faire souffrir quelqu'un à ce point. Elle qui était si douce semblait avoir oublié que le serpentard était bien plus grand et plus fort qu'elle. La seule chose qui lui importait était de venger l'affront.
Les deux adolescents qui suivait tout le temps Nathanaël s'avancèrent vers elle, frapper une fille ne les dérangeaient pas, ils avaient fait bien pire. La brune lança un regard assassin au jeune homme. Oh oui il se sentait fort, l'héritier du grand William O'Donnell ; puissant, riche, populaire, entouré. Elle se stoppa, les poings fermés.

« Comme tu es courageux O'Donnell, je t'admire ! Tu insulte et tu laisse tes deux gros balourds te servir de bouclier. »

Sa voix était aussi froide que son regard, la remarque avait claquée telle un fouet, cinglante. La petite pointe de sarcasme dans la voix de Lily-Rose avait arraché une grimace de colère à O'Donnell. Miss Henley lança un regard assassin au jeune homme avant de tourner les talons. Les trois garçon éclatèrent de rire. Ah ! Qu'ils se sentaient forts, invincibles, intouchables.

♣ ♣ ♣ ♣


Assis sur un fauteuil de cuir, un verre de whisky pur feu à la main, Nathanaël attendait, le regard perdu dans la danse sauvage des flammes de la cheminée. Il y avait une seule chose au monde que Nathanaël O'Donnell craignait, son père. William O'Donnell, un homme aux traits durs et yeux yeux d'aciers. A ses côtés, sa mère, Olivia, d'une beauté stupéfiante semblait n'être que douceur et compassion. deNathanaël s'était souvent demandé comment deux êtres si différents avaient pu s'aimer. Quand il avait 10 ans, il avait même poser la question à sa mère qui lui avait alors dit qu'elle était tombée amoureuse de l'homme qu'était William James O'Donnell à l'époque. Soit un jeune auror prometteur et courageux, quoique arrogant. Ils s'étaient rencontrés à Poudlard. Tout deux enfants de bonne famille, leur mariage avait ravi leur famille. Cependant avec le temps, William est devenu un homme froid et dur, arrogant et violent. Il restait un excellent auror, respecté pour sa puissance, mais craint pour sa méchanceté et son ambition. Certains racontaient qu'il ferait tout pour devenir chef du département des aurors. Quand Nathanaël est né, William a voulu faire de lui son héritier, et depuis, il s'est montré particulièrement exigeant avec son fils. Lequel a toujours tout fait pour le rendre fier.William observait le bulletin de son fils d'un œil sévère, les notes de son fils l'importait car il voulait faire de lui le meilleur. Ainsi le jeune homme si sûr de lui d'ordinaire craignait de montrer son bulletin à papa ? O'Donnell père se montrait particulièrement exigeant, il voulait combattre le mal au côté de son fils, qu'il deviennent le meilleur, meilleur que lui peut-être, pour que sa famille soit considéré comme la plus puissante d'Angleterre.

« - Tu peux mieux faire. Lâcha finalement le père . »

Nathanaël baissa les yeux, il avait énormément travaillé en espérant finalement que son père soit fier de lui. Pour rien. Cette simple phrase de son père venait de briser trois moins de travail acharné. Depuis tout petit, il avait du faire des efforts surhumains pour le rendre fier de lui et le moindre de ses compliments était pour lui comme une récompense. Nate avait toujours admiré son père, un homme qui avait réussi sa vie, mais aussi un homme sévère et dur qui l'avait élevé à force de discipline, mais aussi de préjugés et d'idéaux radicaux.

« - William ! Il a des notes excellentes ! Je ne sais pas ce que tu veux de plus de lui …! Intervint Olivia d'une voix douce.
- Il se doit d'être le meilleur. Répondit sèchement le père.
- Et pourquoi ? Pour devenir l'héritier du grand empire O'Donnell ? Laisses-moi rire. Rétorqua-t-elle. »


Nathanaël jugea bon de déguerpir, les disputes de ses parents étaient de plus en plus fréquentes … Et violentes. Tantôt à propos de l'attitude de William envers son fils, tantôt à cause de ses infidélités, tantôt à cause de ceci, tantôt à cause de cela ... Ce soir là, il resta dans sa chambre. Un livre à la main sans vraiment le lire, les yeux rêveur, dans le vague. Des éclats de voix le tirèrent de ses pensées, suivies d'un grand bruit. Nathanaël quitta sa chambre en trombe, priant pour que ce ne soit qu'un rêve. Mais quand il descendit l'escalier, il comprit immédiatement que ce qu'il craignait venait d'arriver.
Sa mère était étendue sur le sol, les larmes aux yeux, une main portée sur sa lèvre ensanglantée. Son père était devant elle, le poing fermé, le regard vide. Olivia se releva, essuyant sa lèvre enflée de la main.

« - Je m'en vais William. Hurla-telle. Je ne serais plus ton faire-valoir.
- Parfait, mais voyons auprès duquel Nathanaël choisi de rester … Allez mon fils ! »


Nathanaël vit ses parents se tourner vers lui. Il les regarda, un à un, le cœur battant au ralenti. Les larmes au yeux. Ce dilemme qu'il craignait depuis déjà des années. Il avait toujours su qu'un jour son père lui demanderais ça. Mais comment choisir entre son père et sa mère ? Il savait à quel point sa mère l'aimait, et il l'aimait, plus que tout mais ... Il avait tant fait toute sa vie pour rendre son père fier de lui qu'il ne pouvait le quitter alors que son père commençait à lui montrer quelques signes de satisfaction, ce qu'il avait toujours espéré. Il inspira profondément, évitant le regard de sa mère avant de se tourner vers son père, puis s'avança vers lui, en silence. Sa mère le regarda, une lueur indescriptible dans le regard, avant de monter dans la suite parentale. Le bruit de ses pas résonna dans la bâtisse. Nathanaël se passa la main dans les cheveux, luttant contre les larmes qui lui piquaient les yeux. Comment avait-il pu faire ça ?



CHAPTER TWO . « Il est bien trop dangereux »



« - Regardez donc O'Donnell, il a trouvé une nouvelle victime. »


Le groupe d'élèves se retourna vers le jeune homme. Il avait plaqué sa copine contre le mur et l'embrassait avec fougue. Les années étaient passées et avaient fait de lui un jeune homme des plus convoité. Riche, populaire et sportif, il était l'un des meilleurs parti de l'école. Il était connu pour son sang presque royal mais aussi pour ses conquêtes, nombreuses et souvent très belles, et éclairs, pas plus d'une semaine en général, Nate O'Donnell aimait les belles choses, c'était connu. Lily-Rose Henley se tourna vers ses amies. Les yeux cerclés de noir, de longues mèches sombres encadrant son visage pâle, elle était très belle malgré la colère qui déformait ses traits. Elle détestait O'Donnell et ce depuis déjà des années.Et le simple fait de le voir déclenchait chez elle une vague de colère. Elle le haïssait, comme jamais elle n'avait haï quelqu'un. Elle qui était si douce et si généreuse.

« - Il me dégoute. Lâcha t'elle finalement. »

Le soir même, Lily-Rose rentrait de la bibliothèque, plusieurs livres serrées contre elle. Elle marchait rapidement, tête baissée, l'esprit quelque part, égaré dans le monde étrange de ses pensées. C'était une jeune fille rêveuse. Née d'une famille de sang-mêlée, elle avait perdu son père et depuis devait s'occuper de sa mère, dépressive mais aussi de ses 4 jeunes frères. Il lui arrivait souvent de s'évader dans des romans d'aventures, ces moments lui permettait de s'envoler, loin de ses soucis quotidiens. Elle ne vit pas le jeune homme. Les deux adolescents se percutèrent violemment. Sous le choc, Lily-Rose chuta, tombant sur le dos, éparpillant ses livres sur le sol.

« - Bon sang Henley ! Tu pourrais regarder devant toi ! Même la vue des sang-de-bourbes est inférieure ! Mais qu'apportez vous donc aux sorciers ? Pas grand chose décidément. »


La brune se redressa d'un coup, brûlant d'une haine non contenue, sauvage, brûlante, ardente comme une flamme. Flamme qui brûlait dans ses yeux, agressive. Contrastant avec sa douceur habituelle. O'Donnell la défia du regard sans ciller, et bien loin de sa douter à quel point ses mots allaient se révéler véridiques.

« - Pour le moment tu es le plus fort O'Donnell, tu est beau riche, intelligent, sportif et parce que tu as tout ça tu te permet de mépriser les autres. Mais la roue tourne et tout ça n'est éphémère, un jour tu chutera et crois moi ta chute sera lourde. Et je serais la première à y assister et crois moi je dégusterais ce spectacle avec plaisir ! Et je ne serais pas la seule. »

Sur ce la jeune femme s'éloigna. Laissant le jeune homme seul. Troublé. Il la regarda s'éloigner sans un mot. Et si elle avait raison ? Cette pensée le tirailla quelques secondes, avant de disparaître. Pourquoi tomberait-il ? Il avait tout, il était l'héritier de l'une des plus grandes famille d'Angleterre, pas un vulgaire élève.

« - Et tu l'a laissé te parler sur ce ton ? Demanda une belle jeune femme, sa petite amie du moment.
- Parce que ma vengeance sera terrible crois moi ! Demain il y a match, tu va voir, elle ne teindra pas deux minutes sur son balai ! »


♣ ♣ ♣ ♣

Le lendemain, à Poudlard, une douce effervescence régnait, surpassant les examens, les soucis, la peur. Et pour cause, la coupe de quidditch touchait à sa fin avec la grande finale. ! Dans les tribunes, les élèves étaient hystériques, défendant chacun leurs couleurs avec ardeur, les couleurs s'affrontant dans les tribunes. Les joueurs apparurent sur le terrain, déclenchant l'hystérie générale. O'Donnell parcouru les tribunes, fier sur son balai, ses longs cheveux volant avec lui, encadrant son visage fin. Ses yeux bleus brillant de fierté. Il était admiré, adulé. Plus loin, la douce Lily-Rose, frêle et pourtant redoutable attrapeuse, rapide et agile.

Un coup de sifflet retenti et le match commença. L'enjeu était tel que les élèves ne se faisaient pas de cadeaux. Cognards, coups, tout semblait permit ! Dans les tribunes, la pression étaient à son comble, les élèves étaient silencieux, presque figés. Certains se rongeait les ongles, d'autres tortillaient leur cheveux. Tous étaient subjugués par le match, guettant le moindre rebondissement. Les deux maisons étaient au coude à coude. Lily-Rose avait stoppé son balai, elle cherchait le vif d'or des yeux. Nathanaël serra sa batte dans sa main, un cognard approchait. Enfin il allait avoir sa vengeance. Son regard croisa celui de Lily-Rose, un instant le regard azur de la jeune femme défia le sien, océan. Pendant quelques secondes ils ne se quittèrent pas du regard. Soudainement, Lily ouvrit la bouche, l'angoisse ayant remplacée la haine dans son regard. Elle ouvrit la bouche mais son cri resta coincé dans sa gorge. Derrière Nathanaël, un cognard approchait vite. Trop vite. La balle le heurta par derrière avec un craquement sinistre. Le serpentard poussa un cri de douleur avant de chuter. La souffrance irradiant son corps entier. A cet instant il aurait voulu mourir, ne plus exister, ne plus ressentir. Sa chute ne dura que quelques secondes mais elle lui sembla durer des heures. L'impact fut plus douloureux que le choc de la balle. La douleur fut telle qu'il fut incapable de hurler, incapable de pleurer. Le monde extérieur n'était plus que des formes floues. Puis le noir. Rien que le noir et la douleur.

le garçon s'éveilla. Tout était noir. Hagard il tâtonna, cherchant ses repères. Une main se posa sur son front. Chaude, douce, rassurante, familière.

« - Je suis là mon ange. »

Cette voix ... Il ne l'avait pas entendu depuis des années. Des larmes se mirent à couler le long de ses joues. C'était la celle de sa mère. Immédiatement, un flot de souvenir lui revint en tête. Il revit son visage, d'une douceur infinie, malgré son regard triste. Il la revit sourire, le prendre dans ses bras. L'aimer. Puis il revit son regard triste le jour où ses parents s'éteint séparés.

« - Maman je ... »


Elle le fit taire avec douceur. Lui caressant la joue. De profondes cernes marquaient son visage fin, montrant qu'elle n'avaient pas beaucoup dormi ces derniers temps. Nathanaël frissonna, la douceur de sa mère ramenant un flot de souvenir en lui, avec sa culpabilité.

« - Doucement mon ange. Tu as fait une lourde chute ... Tu a été dans le coma pendant plusieurs jours.
- Je ne vois rien maman ! »


Olivia se tourna vers l'infirmière, soudainement effrayée. La médicomage observa longuement les yeux immobiles du jeune homme. Le verdict tomba, avec l'effet d'un coup de masse.

« - Je crains qu'il n'ai perdu la vue ! »

Olivia porta ses mains à son visage, un instant, elle sembla chuter. Elle s'appuya contre la table de chevet, des larmes silencieuses coulant le long de son beau visage.

« - Et cela ne peut s'arranger ? Demanda alors William.
- Malheureusement non. Le choc du cognard a été violent et même la magie ne peut soigner ça.
- Bon sang tu n'aurais pas pu faire attention ?
- C'est une blague William ?! Comment oses tu par Merlin !
- Quoi ? Je voulais que mon fils soit un aussi grand auror que son père pas un misérable aveugle !
- Tu es immonde William ! C'est de ton fils dont tu parle bon sang !
- Mon fils ça ? J'avais un fils, un garçon fort et fier. Ce misérable aveugle ne peut être mon fils ... »


Sur ce William quitta la pièce, laissant son fils abasourdi. Il était enfin parvenu à rendre son père fier de lui. Enfin il était le pur fils O'Donnell, héritier d'une lignée parfaite. Tout venait de s'écrouler. Tout.

« - Maman ... »


Nathanaël la chercha des mains, un flot de larmes ininterrompu coulant sur ses joues. Sa mère attrapa alors une de ses mains, qu'elle serra dans la sienne avec force. Et douceur.

« - Maman je suis désolé ...
- Ce n'est pas à toi que j'en veux mais à ton père. Tu n'a rien à te faire pardonner.
- Maman ne me laisse pas seul.
- Ne t'inquiète pas mon ange. Je suis là.
- Pourquoi ? Pourquoi réagit-il comme ça ? J'ai tout fait pour lui plaire, tout !.
- Tu sais j'ai aimé ton père, c'était un homme qui se battait corps et âme pour les autres, c'était le meilleur. Mais avec les années et la montée du mal, il est devenu cupide, ne se battant non plus pour les sorciers mais pour sa gloire personnelle, à partir de ce moment nous sommes devenus des instruments lui permettant de parvenir à cette gloire, rien de plus. Il t'a aimé Nate, sois en sûr, mais aujourd'hui tu n'as rien à regretter.»



CHAPTER THREE . « Trop douloureux. »



Les jours s'étaient écoulés, puis les mois. La vie de Nathanaël avait totalement changée. Nate avait vu tout ses amis de retourner contre lui, profitant de sa faiblesse. Fauché en pleine gloire, il venait de recevoir de plein fouet la cruauté de la nature humaine. Ses propres erreurs se retournaient contre lui. Le jeune homme avait alors changé sa façon de penser. De bourreau, il était devenu victime. Et il était aujourd'hui la proie des plaisanterie de mauvais goût de ses camarades.

Un matin, alors que l'hiver venait colorer de blanc le château, le jeune homme traversait le parc, seul, tentant de se guider par ses mains, par son ouïe, par sa mémoire. Un grand dadais au cheveux blond le bouscula, un rictus mauvais pendu aux lèvres. Nathanaël chuta, tentant de retrouver ses affaires. Au bout de longues minutes de tâtonnements inutiles, le jeune homme jura. Il détestait cette situation. Il détestait se sentir si faible. Une main se posa alors sur son épaule. Surpris il sursauta.

« - Doucement O'Donnell. Ce n'est que moi, je ne ferais rien, ils s'en sont déjà chargés. J'imagine que c'est ça que tu cherche. »

Tout en parlant, la jeune fille avait posé une paire de lunettes noires dans la main du jeune homme. Le garçon tourna la tête vers elle, se guidant par sa voix puis remis ses lunettes, pour cacher ses yeux aveugles. Cette voix, il l'avait entendu maintes fois mais jamais avec cette douceur.

« - Pourquoi fais tu ça Henley ?
- Parce que je ne suis pas comme eux.
- Tu n'est pas très rancunière.
- En effet. »


La jeune fille se tut, elle rassembla ses affaires. Elle s'apprêta à partir mais se ravisa, sans même se retourner, elle prit la parole.

« - Pour atteindre le cours de soins aux créatures magiques tu doit continuer tout droit dans cette direction, au bout de 500 mètres tu y sera. La jeune femme s'apprêta à partir quand Nathanaël lui attrapa le bras.
- Lily-Rose ?
- Quoi ?
- Merci. »


La jeune fille tourna les talons, les joues rosies. Puis au bout de quelques pas, elle se stoppa à nouveau puis attrapa le bras de Nathanaël. Pendant qu'elle le guidait, la jeune femme se mit à réfléchir aux raisons qui la poussaient à l'aider. Elles étaient rares, au fait il n'y en avait qu'une seule. Elle n'était pas comme eux, comme ces gens qui profitaient de sa cécité. C'était bien faible par rapport aux multiples raisons qui pouvaient la dissuader de l'aider : Ses actes, ses mots. Et pourtant elle était là, victime devenue ange gardien.

Quelques jours après, quelque part au bord du lac, Nathanaël profitait de l'un de ses rares moments de paix. Plus les jours passaient et plus il comprenait à quel point il avait été stupide. Anciennement bourreau, il était aujourd'hui victime, victime de ceux qui, comme il l'avait déjà fait de nombreuses fois, profitaient de sa faiblesse mais aussi de ceux qui ne s'approchait que par pitié. Ou bien ceux qui venaient juste constater les dégâts avec sadisme. Ses rêves s'étaient écroulés, lui qui avaient toujours rêvé de se spécialiser en défense contre les forces du mal se retrouvait contraint d'étudier l'une des seules disciplines qu'il était encore capable de pratiquer : les potions. Son rêve d'auror était parti avec ses yeux.

Un parfum vint alors effleurer ses narines, l'arrachant de ses pensées. Une note fleurie mêlée à une note plus corsée, il reconnu cette effluve immédiatement.


« - Que fais tu la Henley ?
- Quand je t'aide c'est Lily-Rose et sinon c'est Henley. Je n'apprécie guère !
- Désolé.
- Tu t'excuse ? Jamais je n'aurais cru ça de toi.
- J'ai changé.
- Je l'ai remarqué, et c'est pour ça que je suis là. »


Un ange passa. Lily-Rose profita du silence pour s'installer près de lui. Ses longs cheveux bruns épousant ses mouvements avec grâce. Elle observa longuement le jeune homme. Son visage d'ordinaire arrogant s'était adouci. Une cicatrice barrait sa joue, séquelle de l'accident. Il restait beau néanmoins, même si son regard d'azur était désormais caché derrière de sombres lunettes. Nathanaël avait enfoui son visage dans ses mains.

« - Tu as énormément changé.
- Et tu t'attendais à quoi ? Toutes les bases de ma vie se sont effondrée d'un coup. J'étais l'un des élèves les plus populaires de Poudlard, j'avais des rêves pleins la tête, un stupide accident de quidditch et tout mes rêves se brisent. Mon père que j'admirais de toute mon âme m'a rejeté. Ma mère que je pensais ne jamais revoir m'a prise sous son aile. Ceux que je pensais être mes amis se sont retourné contre moi. J'étais populaire, beau, adulé ...
- Mais aussi odieux, méprisable et détestable. Le coupa-t-elle.
- C'est vrai mais ... Aujourd'hui je prends conscience de ce que j'étais avant en partie grâce à ma mère. Vois-tu ... J'ai été monstrueux avec elle et pourtant son amour pour moi n'as jamais disparu. Et aujourd'hui elle est là, pour moi, pour ce fils qui l'a trahi par le passé.
- Pourquoi me raconte tu tout ça ?
- Parce que tu avais raison. Le jour où tu m'as dis que rien dans la vie ne me serais du. Tu avais entièrement raison.
- Tu as vraiment changé ... En bien je dois dire. Lâcha t'elle après une hésitation. »








Dernière édition par Nathanaël O'Donnell le Mer 29 Juin - 21:59, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël O'Donnell

Nate ♕ Le prince déchu
Freyä's dc


Nathanaël O'Donnell

⚡ PAPERS : 50
⚡ POINTS : 7
⚡ ICI DEPUIS : 29/06/2011

MessageSujet: Re: Nate † Là dans le ciel, dis moi ce que tu vois.   Mer 29 Juin - 21:01

ton super rp !


⚡ J'ai vu ton monde, de mes propres yeux. Il est bien trop dangereux, trop douloureux. ⚡


Titre de ton rp


Je ne cessais de me tourner et de me retourner dans lit sans parvenir à trouver le sommeil. A peine mon esprit s'apaisait, laissant mon corps s'engourdir que mon cauchemar me happait, m'attrapant à la gorge à la manière d'un prédateur affamé. Cette nuit encore, j'avais revu avec une douloureuse réalité la scène de mon accident. Le regard effrayé de Lily-Rose Henley, les cris de mes camarades, la douleur du choc, le noir. Un tremblement agita mon corps en entier au souvenir encore vivace de la douleur. D'un geste tremblant, j'effleurais la large cicatrice couvrant mon torse, séquelle de l'accident. Cet accident m'avait couté la vue, mais aussi ma vie d'avant. A cette époque j'avais tout pour moi, famille, argent, popularité. Mes rêves me tendaient les bras à l'époque. Mais tout avait basculé d'un coup, à la vitesse d'un battement d'aile. J'avais tout perdu, et pourtant quelque part mon cœur s'était apaisé. Car j'ai compris que l'accident avait fais de moi quelqu'un de meilleur. Je soufflais avec lassitude, malgré mes efforts, je ne parvenais pas à trouver le sommeil. Doucement, je me levais, quittant la salle commune. Mes mains pour guide. Perde la vue m'avait offert une vision différente du monde, au sens propre. Aujourd'hui, mon ouïe et mon toucher étaient aujourd'hui mes guides, mes yeux, mon lien avec le monde extérieur. Je sortis de la salle commune, guettant le moindre bruit, le moindre signe d'une patrouille de professeur. Rien, pas un souffle. Doucement, je traversais le cachot, profitant de la fraicheur des sous-sols. Je rasais les murs, ma main effleurant la pierre, me guidant au travers les débâcles des couloirs de l'école. Au bout de quelques minutes de marche, je parvins jusqu'au hall. Je m'avançais vers la porte, ma main suivant le mur, touchant les sabliers de verres, avant de toucher la lourde porte de bois. J me stoppais, guettant le moindre souffle. Puis je poussais la porte, sentant la fraicheur de la nuit me caresser le visage avant de quitter le château. Je serrais mon épais gilet contre moi, m'enfonçant dans le parc. Je l'avais traversé tellement de fois que je le connaissais par cœur. Un léger vent vint m’affleurer le visage. Je me stoppais au bord du lac, non loin de la forêt. J'aimais cet endroit. Son calme m'apaisais. Je pouvais juste y entendre le son du vent venant caresser la surface du lac noir. Je m'adossais à un vieux chêne, laissant mon esprit vagabonder au milieu des arbres.

J'avais tout ce dont je pouvais rêver à l'époque. Un présent des plus enviables, un avenir prometteur. J'avais tout. Et pourtant tout cela étais bien superficiel et il avait fallu cet accident pour que je m'en rende compte. Par merlin, comme j'avais pu être stupide. Un craquement me tira de mes pensées. D'instinct, je me levai, agrippant ma baguette. J'étais aveugle mais encore capable de me défendre.

" - Tu n'as rien à craindre O'Donnell "

Cette voix. C'était Lily-Rose. Cette fille que j'avais tant brimé. Et qui pourtant avait été la seule à me soutenir et à m'aider. Et la seule que j'acceptais encore. En effet, après mon accident, nombreux furent ceux que je pensais être mes amis qui m'abandonnèrent. Blessé et trahi, je décidai de tout quitté, de rester seul. Ainsi je ne souffrais pas, et je ne faisais souffrir personne. Elle était la seule que j'acceptais encore. Car je savais que jamais elle ne me trahirait. Jamais.

"- Tu ne devrais pas dormir ? Ironisais-je.
- Et toi ? Rétorqua-t-elle.
- Je ne parvenais pas à trouver le sommeil."


Elle s'installa à mes côtés avec douceur. Restant silencieuse un long moment, avant de prendre la parole.

"- Nathanaël, pourquoi t'obstine tu à rester seul ?"

Je ne répondis pas tout de suite. C'était ... compliqué.

"- Je ne veux pas continuer à m'attacher à des personnes qui finalement n'assument pas mon handicap.
- Pourtant certain te veuillent du bien.
- Je le sais, mais c'est justement pour ça qu'elles ne méritent pas de souffrir à cause de moi.
- Tu as tellement changé. Mais c'est ridicule.
- Je refuse que mon handicap soit un fardeau pour un autre que moi. C'est suffisamment lourd à porter pour moi."






Dernière édition par Nathanaël O'Donnell le Mer 29 Juin - 21:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël O'Donnell

Nate ♕ Le prince déchu
Freyä's dc


Nathanaël O'Donnell

⚡ PAPERS : 50
⚡ POINTS : 7
⚡ ICI DEPUIS : 29/06/2011

MessageSujet: Re: Nate † Là dans le ciel, dis moi ce que tu vois.   Mer 29 Juin - 21:01

toi derrière l'écran


PSEUDO ⚡ Métaphore ÂGE ⚡ 18 ans DISPONIBILITE ⚡ 7/7 TON AVIS SUR F.W ⚡ Il roxe ! COMMENT AS-TU DÉCOUVERT F.W ⚡ Je l'ai co-fondé (Oui je sais, j'ai la classe 8D) AUTRE CHOSE ⚡ HAKUNA MATATA MAN UN DERNIER MOT ⚡ J'vous aime les membres, continuez à faire vivre F.W !




Dernière édition par Nathanaël O'Donnell le Mer 29 Juin - 21:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose H. Weasley

GRYFFINDOR ⚡ sixième année
shallow admin ღ


Rose H. Weasley

⚡ PAPERS : 482
⚡ POINTS : 135
⚡ ICI DEPUIS : 20/06/2011

MessageSujet: Re: Nate † Là dans le ciel, dis moi ce que tu vois.   Mer 29 Juin - 21:03

métachou, dc
Tu connais la maison, je te dis quand même re bienvenue I love you

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


ROSE H. WEASLEY △ I WAS YOUNGER THEN
i had nothing to spend but time on you but it made me love more. Do what you said the words she said left out over unto the sky where i'll soon fly and he took the time to believe in to believe in what he said.. And he made me love he made me love he made me love more. Rose & Scorpius ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël O'Donnell

Nate ♕ Le prince déchu
Freyä's dc


Nathanaël O'Donnell

⚡ PAPERS : 50
⚡ POINTS : 7
⚡ ICI DEPUIS : 29/06/2011

MessageSujet: Re: Nate † Là dans le ciel, dis moi ce que tu vois.   Mer 29 Juin - 21:07

Merci Rosie

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calypso D. Gray

FÉE ஜ fonda
hate that i love you ❥


Calypso D. Gray

⚡ PAPERS : 725
⚡ POINTS : 107
⚡ ICI DEPUIS : 19/06/2011
⚡ AGE : 26

MessageSujet: Re: Nate † Là dans le ciel, dis moi ce que tu vois.   Mer 29 Juin - 21:08

Nate, TON personnage fétiche ♥

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



    regarde moi, assise dans l'ombre
    On peut tout cacher sous un sourire. Oui, parce que derrière ce geste anodin, symbole même d'une joie de vivre illusoire peut se cacher les blessures les plus béantes. La plupart des gens ne vont pas au delà de cette façade, de ce masque pourtant empli de faux-semblants. Au fond, un sourire n'est rien de plus qu'un magnifique mensonge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eathenial L. Woodhouse

GRYFFINDOR ⚡ huitième année


Eathenial L. Woodhouse

⚡ PAPERS : 319
⚡ POINTS : 12
⚡ ICI DEPUIS : 28/06/2011

MessageSujet: Re: Nate † Là dans le ciel, dis moi ce que tu vois.   Mer 29 Juin - 21:23

Rebienvenue ? What a Face

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

    the whole day through, just an old sweet song ; song of you comes as sweet and clear as moonlight through the pines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël O'Donnell

Nate ♕ Le prince déchu
Freyä's dc


Nathanaël O'Donnell

⚡ PAPERS : 50
⚡ POINTS : 7
⚡ ICI DEPUIS : 29/06/2011

MessageSujet: Re: Nate † Là dans le ciel, dis moi ce que tu vois.   Mer 29 Juin - 21:35

Oui Re, je suis Freyä fire
Merci à tous !

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius P. Bower

HUFFLEPUFF ⚡ sixième année


Sirius P. Bower

⚡ PAPERS : 177
⚡ POINTS : 70
⚡ ICI DEPUIS : 20/06/2011

MessageSujet: Re: Nate † Là dans le ciel, dis moi ce que tu vois.   Mer 29 Juin - 21:38

Bienvenue Wink

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



«I felt for sure last night,
At once we said goodbye
No one else know these lonely dreams
No one else know that part of me»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias E. Gray

Tσъу ×× Fondateur
Playmate à gros kiki.


Tobias E. Gray

⚡ PAPERS : 979
⚡ POINTS : 294
⚡ ICI DEPUIS : 19/06/2011

MessageSujet: Re: Nate † Là dans le ciel, dis moi ce que tu vois.   Mer 29 Juin - 22:00

    Ca me fait plaisir de revoir Nate ♥
    Bonne chance pour ta fiche, poulette !

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freyä L. Merwyn

Métaphore ♕ Fonda
Méfaits accomplis ღ


Freyä L. Merwyn

⚡ PAPERS : 427
⚡ POINTS : 56
⚡ ICI DEPUIS : 19/06/2011
⚡ AGE : 26

MessageSujet: Re: Nate † Là dans le ciel, dis moi ce que tu vois.   Mer 29 Juin - 22:14

Merci les amis !
Et oui Toby, ça me fais plaisir de me jouer à nouveau ! C'est mon bébé ce personnage <3

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



    Je suis le maître de mon destin. Je suis le capitaine de mon âme ♣️
    La liberté n'induit pas l'égoïsme et il n'y a pas d'homme plus libre que celui qui agit parce qu'il pense ses actes justes.


Parce que le CBA roxe sa maman ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freyä L. Merwyn

Métaphore ♕ Fonda
Méfaits accomplis ღ


Freyä L. Merwyn

⚡ PAPERS : 427
⚡ POINTS : 56
⚡ ICI DEPUIS : 19/06/2011
⚡ AGE : 26

MessageSujet: Re: Nate † Là dans le ciel, dis moi ce que tu vois.   Mer 29 Juin - 23:36

Bon, je m'auto-valide maintenant que ma fiche est terminée !

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



    Je suis le maître de mon destin. Je suis le capitaine de mon âme ♣️
    La liberté n'induit pas l'égoïsme et il n'y a pas d'homme plus libre que celui qui agit parce qu'il pense ses actes justes.


Parce que le CBA roxe sa maman ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freyä L. Merwyn

Métaphore ♕ Fonda
Méfaits accomplis ღ


Freyä L. Merwyn

⚡ PAPERS : 427
⚡ POINTS : 56
⚡ ICI DEPUIS : 19/06/2011
⚡ AGE : 26

MessageSujet: Re: Nate † Là dans le ciel, dis moi ce que tu vois.   Jeu 30 Juin - 9:17

Oui, mais là c'est une pure coincidence ! xD
D'ordinaire mon acteur fétiche pour ce personnage est Ulliel, il est pris j'ai donc du changer, ce fut Crawford ^^

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



    Je suis le maître de mon destin. Je suis le capitaine de mon âme ♣️
    La liberté n'induit pas l'égoïsme et il n'y a pas d'homme plus libre que celui qui agit parce qu'il pense ses actes justes.


Parce que le CBA roxe sa maman ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nate † Là dans le ciel, dis moi ce que tu vois.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nate † Là dans le ciel, dis moi ce que tu vois.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [GP] Un avion dans le ciel
» Le coin des poètes
» Un ciel remplis d'étoiles.
» Dans mon monde à moi, il n’y a que des poneys, ils mangent des arcs-en-ciel, et ils font des cacas papillons
» Devenir Receleur dans les RR, possible ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LA CEREMONIE :: PLATEFORM 9 ¾ :: TO LONDON FROM HOGWARTS !-
Sauter vers: